Economie d'eau à la maison, économie d'eau potable : conseils éco responsables

Comment économiser l'eau à la maison

Comment économiser l'eau à la maison ?

L'eau de pluie

Pourquoi récupérer les eaux de pluie

Pour faire des économies d'eau  j'utilise l'eau de pluie. La pluie est une ressource abondante et facilement récupérable. Elle n’est ni calcaire, ni chlorée, ni trop froide … en revanche, elle est gratuite !

Il faut savoir que ce sont, en moyenne, 750 litres d’eau de pluie par m² de toiture que l'on peut récupérer tous les ans. L’eau récupérée pourra être utilisée par exemple pour l‘arrosage du jardin ou encore le nettoyage de la voiture.

Les collecteurs d’eau

En investissant dans un collecteur d’eau (seau, réservoir, citerne), je réalise des économies puisque je réduis ma consommation en eau potable.

Comment optimiser mon récupérateur d’eau de pluie

  • Je détermine le volume optimal de ma cuve en tenant compte de la pluviométrie moyenne annuelle de ma région (en mm/m²) ainsi que la surface de mon toit (en m²). En Alsace, la pluviométrie annuelle se situe entre 600mm et 1900mm.
  • Je définis une cuve résistante et adaptée à la récupération d’eau de pluie.
  • Je choisis bien l’emplacement de ma cuve. Elle peut se placer en extérieur, hors-sol ou enterrée, ou également en intérieur.
  • Je pense à vider le réservoir en hiver, s’il est placé en extérieur, pour éviter de l’endommager avec le gel.
  • Je place des grilles de protection au-dessus de la descente des gouttières et je pense à les nettoyer tous les 2 mois pour plus d’efficacité. J'évite ainsi la stagnation de grosses impuretés dans ma cuve à eau.

L'eau chaude

Une installation performante

En utilisant un robinet mitigeur ou thermostatique, j’économise 10% de débit d’eau par rapport à deux robinets classiques. Cela me permet d’ouvrir et fermer l’eau sans devoir régler à chaque fois la température. Ainsi, je ne tâtonne plus pour obtenir la température idéale et j’évite le gaspillage !

Une eau froide utile

Je récupère l’eau que je fais couler en attendant qu’elle soit chaude pour arroser mes plantes ou pour la mettre dans la bouilloire pour mon thé !

Une bonne isolation

J’isole mes canalisations si elles passent par des espaces non chauffés, surtout à l’approche de l’hiver, pour éviter les déperditions de chaleur.

Un chauffe-eau bien réglé

Je règle la température de mon chauffe-eau sur 50 à 60°C, c’est largement suffisant plutôt qu’une température de 80°C. Je consommerai ainsi moins d'énergie pour avoir l’eau chaude tout en limitant le développement de calcaire.

L'arrosage

  • J'arrose mes plantes avec l'eau restante dans la carafe en fin de repas ou l'eau usagée qui a servi à nettoyer les légumes.
  • Pendant les périodes de fortes chaleurs, j'arrose le soir pour limiter les pertes par évaporation d'eau et je préfère arroser moins souvent, mais copieusement pour favoriser l'infiltration de l'eau en profondeur.
  • Pour arroser mes plantes, je pense à récupérer l'eau lorsque je la fais couler, en attendant qu'elle soit chaude par exemple.

Pour limiter les arrosages, je recouvre le pied de mes plantes d'une fine couche d'herbe coupée, de paille, de copeaux de bois ou d'écorces : pailler mes plantes permet de diminuer l'évaporation de l'eau et retenir l'humidité du sol. Par exemple, en apportant aux pieds de tomates une couche de 10 cm de paillis (après les avoir arrosés), je peux partir 10 jours en vacances en toute tranquillité ! 

J’opte pour un arrosage automatique avec temporisation pour arroser mon jardin. Je peux alors adapter l’arrosage aux besoins de mes plantes, pelouses, potagers ou arbustes et apporter la quantité d’eau nécessaire. L'apport en eau est précis et dosé, ce qui me permet de réaliser de réelles économies !

La douche ou le bain

La douche ou le bain

1 seul bain consomme autant que 3 douches,  si je prends soin de fermer le robinet pendant que je me savonne. Alors je privilégie la douche qui est plus économe !

Les robinets

J’installe des réducteurs de débit sur les robinets pour réguler le débit d’eau : ils diminuent le débit d'eau qui coule en dispersant le flux.
Par exemple, pour une famille de 4 personnes, les aérateurs placés sur les robinets et les éco-douchettes génèrent une économie annuelle de 30% d'eau.

12 litres par minute : c’est le débit courant d’un robinet. Si je laisse couler l’eau en me brossant les dents, je gaspille environ 10 000 litres d’eau par an. J’opte pour l’utilisation du gobelet !

Je place une bouteille lestée dans le réservoir des toilettes pour diminuer la consommation d’eau.

Si je fais la vaisselle à la main, j’utilise un bac : c’est plus économique que de laisser l’eau couler.

Les fuites d'eau

Je traque les fuites : je relève le compteur le soir et je fais la même chose le matin, sans avoir ouvert le robinet ni utilisé d’appareil ménager. Si les chiffres sont identiques, tout va bien. Sinon, il y a une fuite.

Boire de l’eau

Je bois l’eau du robinet  : elle revient jusqu’à 200 fois moins chère que l’eau en bouteille.
Bonne pour la santé, elle est le produit alimentaire le plus contrôlé de France.

Votre Espace client d'ÉS

Votre Espace client

Gérez vos contrats
Payez vos factures
Déménagez en ligne

Créez
Tarif Bleu

Tarif Bleu

La sécurité d’un tarif fixé par l’Etat

Découvrez
Facture électronique

Facture électronique

Plus de papier à trier
Des factures conservées 5 ans
Un geste pour l’environnement

Souscrivez